Riopelle. Indomptable

Riopelle_72dpi

Riopelle. Indomptable. Les migrations du Bestiaire

Figure marquante de l’histoire de l’art québécois, canadien et international, Jean Paul Riopelle (1923-2002) a marqué les cœurs et les esprits par son imaginaire, ses gestes et ses convictions. Signataire du manifeste Refus global lors de sa parution en 1948 (une de ses œuvres est d’ailleurs reproduite en couverture), il rejette les valeurs traditionnalistes véhiculées par l’idéologie clérico-nationaliste et par l’Académie, se positionnant très tôt comme un libre penseur.

Cette exposition regroupe une trentaine d’œuvres sur papier et trois bronzes de petit format provenant de collections privées. Les œuvres sélectionnées, produites entre 1944 et 1980, ont en commun la thématique du Bestiaire, qui a été chère à l’artiste toute sa vie durant. L’ensemble offre un aperçu de la richesse et de la diversité du langage plastique de Riopelle – qui s’abreuve à diverses sources, allant de la littérature à la culture autochtone, en passant par la chasse et la pêche – tout en insistant sur sa grande maîtrise du dessin et sur sa capacité à constamment repousser les limites de la représentation.

L’exposition Riopelle. Indomptable s’inscrit dans le cadre d’un plus vaste projet intitulé Les Migrations du Bestiaire qui comprend une demi-douzaine d’expositions distinctes et complémentaires. Présentées dans plusieurs lieux de 2014 à 2016, ces expositions sont accompagnées d’une monographie éponyme de 180 pages regroupant des textes inédits de Simon Blais, Gilles Daigneault, Robert Enright et Yseult Riopelle. La publication sera disponible à la boutique du Musée dès le 14 juin au coût de 50,00 $.

Participez à nos activités en lien direct avec cette exposition!

Cette exposition a été réalisée en collaboration avec Yseult Riopelle et la Galerie Simon Blais.

 

Les commentaires sont fermés.