Top menu

Jonathan Plante | Lapincyclope

Volet : art contemporain pour la jeunesse

Lapincyclope est différent. Il n’a qu’un œil et il voudrait bien sauter dans son terrier sans se casser les dents… Il fait la rencontre d’un ver, qui n’a pas d’yeux, mais qui sait naviguer dans les trous ! Ensemble, ils découvriront le pouvoir de l’imagination et le fonctionnement de la vision : un peu avec les yeux, beaucoup avec le cerveau, toujours avec le cœur.

Dans un univers ludique et à travers l’histoire d’un sympathique lapin, Jonathan Plante nous invite à (re)découvrir les mystères de la perception visuelle sous diverses formes. En continuité avec sa pratique – ayant entre autres exploré la stéréoscopie, qui simule le relief à l’aide de deux images planes –, l’artiste propose une vidéo d’animation, des œuvres picturales originales, un livre didactique géant et des anamorphoses qui sauront stimuler l’imaginaire des petits et des grands.

Ces expériences esthétiques interactives et inusitées permettent notamment d’aborder l’abstraction, l’histoire de l’art et les illusions d’optique.

Jonathan Plante (né en 1976) vit et travaille à Montréal, où il a obtenu un baccalauréat en études interdisciplinaires de l’Université Concordia. En 2008, il s’illustre sur la scène montréalaise lors de la première Triennale québécoise organisée par le Musée d’art contemporain de Montréal. Il présente les expositions Palindrome au Musée d’art contemporain des Laurentides en 2010 et Parallaxe à la Galerie Division en 2011. En 2012, il participe au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. L’artiste présente Lapincyclope pour la première fois en 2013 à VOX, centre de l’image contemporaine, puis au Musée d’art de Joliette. En 2014, la Galerie Hugues Charbonneau lui consacre une exposition individuelle. Ses œuvres font partie de collections privées et publiques.

Une présentation de TQc_CMYK2008

Produite et mise en circulation par logo-vox

BS_entente_ciblee_culture_C

Crédit photo : Jonathan Plante, Lapincyclope, 2013, illustration.
Avec l’aimable permission de l’artiste.

 

Les commentaires sont fermés.