fbpx

Top menu

Présentation de la création musicale « Au pied des spectres, dans la cendre »

 

Présentation de l’œuvre musicale « Au pied des spectres, dans la cendre », 2è édition 


Suite au succès rencontré lors de la première édition, le Conservatoire de musique de Rimouski et le Musée régional de Rimouski sont heureux de vous inviter à une nouvelle présentation de l’œuvre musicale Au pied des spectres, dans la cendre, le :

Jeudi 2 février 2024 à 17h, en Salle 2 du Musée.


Composée par Christian Dubé et inspirée de l’exposition Éveil de l’artiste-photographe Andreas Rutkauskas, cette pièce musicale sera interprétée par des musicien.ne.s du Conservatoire de musique de Rimouski :

James Darling, Violoncelliste Gabriel Dionne, Vibraphoniste
Line Giasson, Altiste 
 Élise Lavoie, Violoniste  Annie Vanasse, Contrebassiste

 

Déroulement détaillé de la soirée :

 

17h00 – Accueil & apéro (Salle d’animation)
17h30 – Visite guidée express par Éloïse Desoche
18h00 – Allocutions (Salle 2)
18h15 – Lecture de l’auteure Annie Landreville
18h30 – Concert (Salle 2)
18h45 – Mini-conférence du compositeur Christian Dubé
19h00 – Apéro & discussions
L’artiste Andreas Rutkauskas sera présent, en visioconférence.

***

Cet événement vous est proposé dans le cadre de la programmation soulignant les 50 ans du Conservatoire de musique de Rimouski. D’autres événements seront annoncés, pour le début d’année 2024.

***

Au plaisir de vous accueillir et de partager ensemble ce moment d’exception !

 


Biographies

Le compositeur

Christian Dubé

Christian Dubé

Je suis né en 1961 à Gagnon, sur la Côte-Nord. Après mes études secondaires, je suis entré au Conservatoire de Rimouski en 1978 dans la classe de percussion de Carol Lemieux. J’y ai obtenu un premier prix de musique de chambre en 1985, tout en faisant mes premières expériences comme compositeur. Par la suite, je suis allé continuer mon apprentissage au Conservatoire de Montréal auprès de Guy Lachapelle en percussions et Gilles Tremblay en composition et analyse. Je suis revenu à Rimouski en 1988 pour occuper le poste de professeur de percussions à l’École de Musique du Bas St-Laurent, jusqu’en 1994. Pendant cette période, j’ai écrit diverses musiques de concert (pour l’ensemble des professeurs de l’École de Musique du Bas St Laurent (1989), pour duos, petits ensembles, etc.) et pour la radio (Chant d’îles et Chandelles (1988), l’Appel du Nord (1993), à Radio-Canada FM). Habitant la région de Montréal depuis 1994, j’y ai enseigné la batterie et les percussions jusqu’en 2012 en privé, en parallèle à une carrière dans le domaine de l’informatique, en plus de composer pour diverses formations instrumentales. Maintenant libre de mon temps, je partage ma vie entre la région de Montréal et le Témiscouata et consacre la plus grande partie de ce temps à la composition. 

 

Les musicien.ne.s 

James Darling – photo© Eric Truchon

James Darling, Violloncelliste

Depuis son arrivée à Rimouski en 2002, James Darling est un acteur dynamique de la scène culturelle de l’Est-du-Québec. Cofondateur et codirecteur artistique du festival de musique de chambre Concerts aux Îles du Bic, professeur de violoncelle à l’École de musique du Bas-Saint-Laurent, violoncelliste du Quatuor St-Germain, violoncelle solo de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, il est aussi directeur musical de l’Orchestre des jeunes du Québec maritime et professeur de la classe d’orchestre au Conservatoire de musique de Rimouski. Depuis août 2012, il est également titulaire de la classe de violoncelle au Conservatoire.

Lauréat en 2012 du Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la région du Bas-Saint-Laurent, James Darling a été aussi reconnu cette même année pour son dévouement auprès des jeunes musiciens avec l’attribution du Prix Fernand-Lindsay, décerné par l’Association des orchestres des jeunes du Québec.

James Darling est natif d’Edmonton, où il apprend le violoncelle dès l’âge de quatre ans. Après des études à Houston et à Victoria, il devient membre de l’Orchestre symphonique de Québec et, par la suite, du réputé Nouvel Ensemble Moderne, à Montréal. Pigiste actif, il a joué, entre autres, au sein de l’Orchestre symphonique de Montréal, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens, et l’Orchestre du Festival de Lanaudière. Chambriste recherché, il s’est produit aux festivals d’Ottawa, de Parry Sound, du Domaine Forget, d’Orford et de Lanaudière.

En tant que chef d’orchestre, il dirigeait l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, pendant deux saisons, à titre de chef assistant. Il a également dirigé la production de l’Opéra-Théâtre de Rimouski (2006) et le Concert Gala du Concours de musique du Canada (2006). En décembre 2007, James Darling était chef invité de l’Orchestre des jeunes de Fribourg (Suisse). Il s’est perfectionné sous la tutelle de Kenneth Kiesler et de Pinchas Zukerman au programme de direction d’orchestre du Centre National des Arts à Ottawa, et avec Maestro Kiesler, à Medomak, Maine. En 2013 il a eu le plaisir de diriger deux concerts de la saison estivale de l’Orchestre Métropolitain.

 

Gabriel Dionne – photo©Eric Truchon

Gabriel Dionne, Vibraphoniste

Natif de Mont-Joli, Gabriel Dionne a obtenu un Premier Prix de percussion du Conservatoire de musique de Rimouski et une maîtrise du Shepherd School of Music de l’Université Rice, à Houston. Boursier du Conseil des Arts et du FCAR, il a pu participer à de nombreux stages de perfectionnement, dont le Grand Teton’s Orchestral Seminar, dans le Wyoming, et le Los Angeles Orchestral Institute.

Sa formation de musicien d’orchestre l’a mené à faire partie de plusieurs ensembles professionnels, tels le Houston Symphony Orchestra, le Houston Grand Opera, le Texas Opera Theater, ainsi que l’American Waterways Wind Orchestra avec lequel il fit une tournée dans 11 pays d’Europe.

Tout aussi actif en musique de chambre, il est membre fondateur du Ionos Quartet, du Continuum Percussion Quartet, pour enregistrer avec ce dernier sous étiquette New World Records, de GRIMACE (Groupe de Recherche et d’Interprétation de la Musique Actuelle Canadienne et Étrangère) ainsi que de l’ensemble de percussion Rythmus. Le jazz faisant aussi partie de ses intérêts musicaux, il a participé à plusieurs occasions au Festi-Jazz de Rimouski, ainsi qu’au Festival de Jazz à Vienne, en France.

Séduit par l’exotisme et la richesse de la musique de l’Inde du Nord, il étudie le tabla avec Bob Becker, Pandit Sharda Sahaï ainsi qu’avec Pandit Swapan Chaudhuri au Ali Akbar College of Music, à San Rafael, en Californie.

Percussionniste au sein de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, depuis sa fondation, Gabriel Dionne est, depuis 1990, titulaire de la classe de percussion du Conservatoire de musique de Rimouski. Il enseigne également la batterie dans le programme Musique Jazz-pop du Cégep de Rimouski et est titulaire de la classe de tabla à l’École de musique du Bas-Saint-Laurent.

 

Line Giasson – photo©Eric Truchon

Line Giasson, Altiste

Originaire de L’Islet, Line Giasson obtient un baccalauréat en interprétation-alto de l’Université Laval. Après deux ans à l’Orchestre des jeunes du Québec, elle poursuit ses études avec George Taylor à la Eastman School of Music, à Rochester, dans l’État de New York, d’où elle détient une maîtrise en interprétation et littérature. Plusieurs activités de perfectionnement suivent avec le New College Music Festival de Sarasota, en Floride, le Encore School for Strings, en Ohio, ainsi que la Eastman School of Music et le Banff Centre School of Fine Arts. Puis, à l’été 2007, elle obtient une bourse du ministère de la Culture pour des cours de perfectionnement et d’enrichissement pédagogique avec George Taylor, professeur d’alto au Green Mountain Music Festival à Burlington, au Vermont.

Comme soliste, Line Giasson a joué avec Les Violons du Roy, l’Orchestre de chambre de Baie-Comeau et le Lethbridge Symphony Orchestra. De 2001 à 2011, elle a participé à plus de 150 concerts et enregistré deux disques avec le quatuor à cordes de La Tournée. En 2000, 2004 et 2005, elle était invitée à l’événement Les violons d’automne, à Saint-Jean-Port-Joli.

Line Giasson a joué avec l’orchestre du Aims Festival, à Graz, en Autriche et a obtenu des bourses du Conseil des Arts du Canada et du ministère de la Culture. Elle a été membre du quatuor à cordes Musaeus de Lethbridge, en Alberta, alto-solo du Lethbridge Symphony Orchestra et du Lethbridge Sinfonia, et professeure au Conservatoire de musique de l’Université de Lethbridge pendant quatre ans. Ensuite, elle est devenue directrice musicale de l’Orchestre de chambre de Baie-Comeau et professeure de violon et d’alto à l’École de musique Côte-Nord.

Elle est actuellement professeure d’alto au Conservatoire de musique de Rimouski, alto-solo de l’Orchestre symphonique de l’Estuaire ainsi que de l’Opéra-théâtre de Rimouski. Line participe régulièrement aux concerts des professeurs du Conservatoire de musique de Rimouski. Elle enseigne à l’École de musique de Matane et également à l’École de musique du Bas-Saint-Laurent.

 

Élise Lavoie – photo© Eric Truchon

Élise Lavoie, Violoniste

Née à Rimouski, Élise Lavoie commence l’étude du violon dès l’âge de quatre ans. Elle étudie avec Pierre Montgrain, puis obtient le prix du Conservatoire à Montréal auprès de Sonia Jelinkova. Elle se perfectionne, à Paris, avec Aurelio Perez et en violon baroque avec Jeanne Lamon, à Toronto. Elle se voit attribuer des Bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Fondation Raymond-Blais. Elle a été membre du Quatuor Bozzini durant deux ans et a été active comme musicienne d’orchestre au sein d’ensembles tels Les Violons du Roy, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre Métropolitain et La Piéta.

Depuis son retour dans sa région natale en 2002, elle est très active sur la scène bas-Laurentienne. Lauréate du Premier Prix de la relève décerné par le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, elle est membre du Quatuor Saint-Germain et de l’Orchestre symphonique de l’ Estuaire. Elle occupe le poste de professeure de violon au Conservatoire de musique de Rimouski où elle se dédie à l’enseignement du violon et de la musique de chambre avec passion. Elle oeuvre également à l’École de musique du Bas-St-Laurent auprès de la jeune relève. Elle prend part à la Retreat for Professional violonists and violists, un stage portant sur la pédagogie du violon, à l’université d’Indiana de même qu’au « Starling-DeLay Symposium on Violin Studies » à Juillard.

À l’été, elle retrouve avec plaisir ses amis musiciens et collègues pour enseigner dans divers camps musicaux tels le camp musical Père Lindsay et il y a de cela quelques années le camp musical du Saguenay Lac-St-Jean et le camp musical du Lac Matapédia. Elle est cofondatrice, a été codirectrice artistique pendant plus de 15 ans et est toujours une proche collaboratrice du festival de musique de chambre Concerts aux Îles du Bic, festival qui s’est valu de nombreux prix, dont plusieurs OPUS !

 

Annie Vanasse – photo©Eric Truchon

Annie Vanasse, Contrebassiste

Native de Chicoutimi, Annie Vanasse a commencé par étudier le piano pour ensuite entrer en contrebasse au Conservatoire de cette ville. 

Avant d’arriver en poste à la direction du Conservatoire de musique de Rimouski, Annie Vanasse a été titulaire de la classe de contrebasse au Conservatoire de musique de Saguenay ; elle enseignait aussi à l’École de musique de Chicoutimi et au Camp Musical du Saguenay – Lac-Saint-Jean. En 1993, elle a joint les rangs de l’Orchestre symphonique du Saguenay – Lac-Saint-Jean et elle y a occupé le poste de contrebasse solo à partir de 2001. Mme Vanasse s’est produite et se produit encore régulièrement avec différents ensembles, dont le Quatuor Saguenay (Alcan), La Pietà, Les Violons du Roy et les orchestres symphoniques de Québec, de Sherbrooke et de Rimouski. Elle est membre du conseil d’administration de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec depuis 2010. Récipiendaire d’un premier prix à l’unanimité en contrebasse et en musique de chambre, ainsi que d’un certificat de stage de perfectionnement orchestral (CSPM) du Conservatoire de musique de Québec, elle a également obtenu de nombreuses bourses et a été lauréate de plusieurs concours. 

Parallèlement à sa carrière musicale, Mme Vanasse est détentrice d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université du Québec à Montréal. Au cours de son cheminement professionnel, elle a oeuvré en gestion pour diverses organisations des secteurs de la culture, de l’éducation, du tourisme et des technologies.